svtcol
Accueil du site > Biodiversité > Observatoire des Papillons de jardins : aider les scientifiques en (...)

Observatoire des Papillons de jardins : aider les scientifiques en observant les Papillons : c’est possible !

samedi 22 mars 2008, par svtcol


Voir en ligne : http://www.noeconservation.org/inde...

L’observatoire des Papillons de jardin recrute. Pour l’instant vous ne savez pas reconnaître les différentes espèces de Papillons, ce n’est pas un problème. Sur le site vous trouverez tous les documents et les outils pour apprendre à le faire et vous développerez vos talents d’observateur.

Principe de comptage :

Dès que vous êtes dans votre jardin, ouvrez l’œil ! Dès que vous voyez un papillon, tâchez tout d’abord de le reconnaître . Puis regardez autour de vous combien de papillons de la même espèce vous pouvez voir : un seul, deux, cinq ? Notez ce chiffre sur votre feuille de comptage , dans la case correspondant à l’espèce. À la fin du mois, n’additionnez pas toutes vos données, mais retenez seulement le nombre maximum pour chaque espèce : c’est ce nombre que vous nous transmettrez.

Noé Conservation et le Muséum national d’Histoire naturelle ont donc lancé l’Observatoire des Papillons des Jardins.

Le principe est simple : tous les utilisateurs de jardin sont invités à regarder les papillons, à les identifier et à transmettre leurs observations aux scientifiques du Muséum. On peut participer une fois ou régulièrement, il n’y a pas d’engagement, il n’est pas nécessaire de connaître déjà les papillons : c’est facile et toutes les observations comptent !

Ce grand observatoire citoyen des papillons, ouvert aux débutants comme aux passionnés,

s’inscrit dans le cadre du programme Vigie Nature du Muséum national d’Histoire naturelle et dans la démarche de Butterfly Conservation Europe, une organisation regroupant diverses institutions et associations européennes qui travaillent sur les problématiques de suivi et de conservation des papillons.

À terme, c’est un véritable réseau de surveillance des espèces communes de papillons qui sera mis en place,

permettant de suivre l’évolution des populations et de mieux comprendre les dynamiques écologiques, en lien avec les changements climatiques par exemple. Grâce à votre aide, il sera possible de bâtir des actions adaptées pour la protection des papillons et de la biodiversité de notre pays.

Extrait des questions fréquemment posées :

Comment faut-il faire pour compter les papillons ?
Dès que vous êtes dans votre jardin, ouvrez l’œil ! Dès que vous voyez un papillon, tâchez tout d’abord de le reconnaître. Puis regardez autour de vous combien de papillons de la même espèce vous pouvez voir : un seul, deux, cinq ? Notez ce chiffre sur votre feuille de comptage, dans la case correspondant à l’espèce. À la fin du mois, n’additionnez pas toutes vos données, mais retenez seulement le nombre maximum pour chaque espèce : c’est ce nombre que vous nous transmettrez.

Peut-on compter les papillons dans plusieurs jardins ?
Bien sûr ! Inscrivez dans ce cas tous ces jardins depuis votre session sur le site Internet (bouton "ajouter un jardin"). Vous pouvez aussi être le rapporteur de plusieurs jardins, par exemple d’amis ou de membres de votre famille qui n’ont pas accès à Internet. Mais attention, si toute la famille peut participer au comptage, un jardin ne peut être inscrit qu’une seule fois !

Peut-on compter les papillons hors de son jardin, par exemple lorsqu’on se promène ?
Non. L’Observatoire se limite aux papillons que l’on peut voir dans les jardins - et ceci pour plusieurs raisons. La première est qu’il est important que le comptage soit un minimum régulier et répété, pour des questions d’analyse. La seconde est que l’un des objectif de l’Observatoire est de mieux comprendre le rôle des jardins dans le maintien de la biodiversité ordinaire. Donc, pas de comptage en dehors des jardins !

Peut-on compter les papillons dans les jardins publics ? Oui. Mais il faut dans ce cas être explicite sur le nom que vous donnerez à ce jardin lors de l’inscription. Il faudra utiliser le nom "officiel" du jardin, celui qui lui est donné par la mairie ou le gestionnaire, par exemple : "Jardin du Luxembourg" ou "Jardin du Tabor". Cela permettra d’identifier précisément le jardin au moment de l’analyse des données, et d’adopter des corrections si plusieurs personnes transmettent des données sur le même jardin.

8- J’ai des doutes sur l’identification de certains papillons. Que dois-je faire ? Les papillons de l’Observatoire ont été choisis pour limiter au maximum les problèmes d’identification ; ainsi, des "groupes" ont été créés pour les cas où il existe des papillons ressemblants (piérides blanches, hespéries oranges, etc.) Dans les cartes d’identité des papillons de l’Observatoire, vous trouverez de nombreux renseignements pour reconnaître facilement les papillons les plus communs. Mais on n’est pas obligé de savoir reconnaître tout de suite tous les papillons ! Si vous avez un doute sur l’identité d’un papillon, le mieux est d’éviter de le compter dans un premier temps. Vous aurez sûrement l’occasion de pouvoir mieux l’observer plus tard, et de l’identifier sans problème. Comme pour tout, l’expérience est indispensable : vous verrez qu’au bout de quelque temps, avec un peu de patience et de persévérance, vous pourrez facilement reconnaître tous les papillons de votre jardin !

N’hésitez pas en cas de doute persistant ou de curiosité à nous transmettre une photographie numérique du papillon en question à cette adresse mail : opjnoeconservation.org

9- Il n’y a pas de papillons dans mon jardin, ou si peu, que c’est vraiment inutile de vous faire parvenir des données... Mais non ! L’absence d’observation est aussi une donnée importante ! Il est très utile pour l’analyse scientifique de connaître aussi les endroits où il y a peu de papillons, voire pas du tout, de même qu’il est intéressant de pouvoir suivre l’apparition différenciée des papillons au printemps en fonction des régions... C’est pour cette raison qu’il est important de nous signaler la fréquence de vos observations : ce n’est pas la même chose si vous avez cherché les papillons mais n’en avez pas vu, que si vous n’êtes pas allé dans votre jardin pendant un mois ! Saisie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette